LOREENA  McKENNITT

Parcours Musical

Biographie de Loreena McKennitt. Elle est née à Morden près de Winnipeg (province du Manitoba, Canada), d’une famille d’origines irlandaise et écossaise. Son père est éleveur de bétail et sa mère infirmière. Elle apprend à jouer du piano et suit des cours de chant. C’est au cours des années 1970 qu’elle découvre la « musique celtique » et notamment les premières productions d’Alan Stivell. C’est donc par le biais de la musique qu’elle va s’intéresser à la civilisation celtique. En 1974, elle se produit au Winnipeg Folk Festival.

En 1981, elle s’installe à Stratford (Ontario) où elle collabore comme compositrice et interprète, au festival de la ville, plusieurs années de suite. Elle se produit à l’occasion de plusieurs festivals folk (Vancouver, Winnipeg) et effectue une tournée de concerts dans tout le Canada. Parallèlement elle compose la musique de deux longs métrages et de deux documentaires.

Un album vendu à plus de 100 000 exemplaires !

En 1985, elle crée Quinlan Road, une société de production pour gérer sa carrière et assurer la production de ses disques. Cette même année, elle sort son premier album Elemental basé sur des mélodies traditionnelles d’origine celtique, où se combinent sa voix et le son de la harpe ; l’album se vend à 100 000 exemplaires. Son deuxième album, To Drive the Cold Winter Away, est inspiré par les chants de l’hiver. Parallel Dreams en 1989 est un mélange de reprises et de compositions personnelles, c’est un succès commercial, qui confirme la renommée grandissante de l’artiste.

Puis en 1991 elle livre The Visit, son quatrième opus, dont elle vend 2 millions d’albums. Elle joue au Festival international d’Édimbourg, puis part en tournée avec Mike Oldfield, dont elle assure la première partie de Tubular Bells II. La chanson Bonnie Portmore, utilisée dans le film Highlander 3, lui permet de se faire connaître dans le monde entier auprès du grand public.

The Mask and Mirror est une ouverture sur d’autres univers musicaux traditionnels, pour les textes elle reprend des extraits de William Shakespeare et William Butler Yeats. The Book of Secrets (1997), enregistré aux studios Real World de Peter Gabriel, rencontre un succès international grâce à la diffusion sur les radios du titre The Mummer’s Dance remixé en version raccourcie, on retrouve aussi sur cet album la pièce Marco Polo.

Une carrière en sommeil …

L’année suivante, elle perd son fiancé, noyé dans un accident de bateau avec deux autres personnes. Depuis cette tragédie, sa carrière est en sommeil, exception faite de la sortie de son disque live enregistré à la Salle Pleyel à Paris et au Massey Hall de Toronto, Live in Paris and Toronto (1999)1 ainsi que de quelques collaborations et apparitions.

Le 4 août 2005, elle participe au festival folk d’Edmonton où elle interprète, entre autres, deux titres de son futur album An Ancient Muse sorti en 2006. Elle reste par contre très active socialement. Elle met sur pied la Fondation Cook-Rees, (sauvetage et sécurité nautique) en mémoire de ses amis noyés et une partie des profits liés à la vente de son dernier album live sera versée à cette fondation1.

Plus tard, elle participe financièrement au Fonds de Secours de la Société du Croissant Rouge turc et de la Croix Rouge hellénique. Plus près de chez elle, elle acquiert en 2002 une ancienne école à Stratford en Ontario qui menaçait d’être détruite et la transforme en créant le Falstaff Family Center dans cette même ville1. Durant cette période, Loreena McKennitt effectue aussi divers voyages en Grèce, Turquie et même Mongolie afin de trouver l’inspiration pour son futur album.

Une tournée internationale en Europe

En février 2006, Loreena McKennitt entre aux studios Real World (Grande-Bretagne). Elle enregistre un nouvel album qui sort le 20 novembre 2006 sous le titre An Ancient Muse. En septembre de la même année, elle a enregistré un concert à l’Alhambra de Grenade en Espagne. Un cinéaste film l’artiste pour un documentaire qui sera diffusé à la télévision en Amérique du Nord. Début 2007 elle entame une tournée internationale à travers l’Europe et l’Amérique du Nord. Loreena s’ accompagnée de ses musiciens augmentés de quelques nouveaux.

On retrouve notamment Caroline Lavelle au violoncelle. Hugh Marsh au violon. Donald Quan aux claviers, tabla et violon alto. Rick Lazar aux percussions, Nigel Eaton à la vielle à roue (remplacé par Ben Grossman après les concerts à l’Alhambra). Brian Hughes aux guitares et divers instruments à cordes (oud, bouzouki). Pour la première fois, on note l’arrivée du batteur, Tal Bergman. Sa présence est plus marquée en conséquence de son instrument sur An Ancient Muse. Le 21 août 2007 sort son DVD, Nights from the Alhambra. Il retrace ses deux concerts des 13 et 14 septembre 2006. Celui-ci est filmés dans l’enceinte du palais de Charles Quint à l’Alhambra à Grenade en Espagne.

De passage en France …

En 2008, elle entame une nouvelle tournée en Europe et en Amérique du Nord. On retrouve Loreena en France  entre autres au Festival interceltique de Lorient. Le Festival de Cornouaille à Quimper, ainsi que dans le cadre du Festival de Poupet à Saint-Malo-du-Bois en Vendée. Une nouvelle tournée, intitulée Celtic Footprint Tour, est programmée en 2012, entre le 17 mars et le 25 avril. 29 dates sont prévues dans toute l’Europe, dont une au Grand Rex, à Paris, le 6 avril.

Elle était, depuis 2006, colonel honoraire du 435e Escadron de recherche et de sauvetage de la 17eEscadre Winnipeg au Manitoba2. Loreena participe aux cérémonies du centenaire de la bataille de la crête de Vimy, le 9 avril 2017. Elle interprète Dante’s Prayer.

En mai 2018, elle sort Lost Souls, son 10e album et son premier en six ans. L’un des titres, Breaking of the Swords, lui a été inspiré par sa visite du mémorial canadien de Vimy. Loreena déclare sur artofthesong.org que la musique de Kate Bush a inspiré sa chanson Ages Past, Ages Hence3.

Découvrez Loreena en Vidéo


Laisser un Avis

Seul les utilisateurs enregistré peuvent poser un avis