Pierrot le camescopeur

Biographie

je suis né en 1946 à Chaumont (52), enfant j’écoutais l’accordéon sur radio Luxembourg et radio Nancy. Lors des fêtes du village je m’asseyais sur le bord de la scène pour regarder et écouter les accordéonistes et cela jusqu’au bout de la nuit (il n’y avait pas de sono à l’époque). Puis dans les années 70 l’arrivée des guitares qui ne me plaisaient pas plus que cela !

Nous habitions dans un petit village en Haute Marne ,nous étions 3 enfants et mes parents n’avaient pas les moyens de me payer des cours d’accordéon. Pour le travail j’arrive dans le Doubs à Montbéliard en 1967. Il y avait des bals mais je n’y allai pas car trop souvent à cause de violentes disputes. J’allais dans les bals pendant les vacances dans le département de l’Herault. Il y avait 4 bals par semaine organisés par les commerçants de différents village soit 12 bals sur 3 semaines !!

Une passion est né …

En 1986 je retrouve l’accordéon avec France Bleu Besançon qui réalisait des émissions en studio et ensuite en direct avec un public et des musiciens. Puis en 1992, un ami président d’un club d’accordéon de Montbéliard me met un camescope entre les mains lors d’un déplacement dans la région Parisienne ( c’est lui qui devait filmer mais il a été pris par un autre travail et là il m’a dit tient tu te débrouilleras très bien (c’était la première fois que j’avais un camescope entre les mains )

Je n’étais pas trop mécontent de ce premier enregistrement et là c’est le grand déclic d’une deuxième passion qui était en sommeil. J’achète donc mon 1er camescope et je commence à filmer les enregistrements de l’émission “c’est la faute à l’accordéon de France bleu Besançon “. Je me mettais debout sur une chaise mais avec avec le son de la salle. Les enregistrements se faisait en public le vendredi soir pour être diffusé les dimanches suivant.

Montage et mixage

Petit à petit je m’équipe et je prend le son directement sur les tables de mixage ce qui est super !!
J’attendais avec impatience le vendredi soir pour aller aux enregistrements pour assouvir ma passion et enlever le stress du travail. Puis une fois en retraite plus de contrainte pour les horaires.
Je parcours la France pour filmer les Galas d’accordéons. Je continu aussi l’émission ” c’est la faute à l’accordéon ” de France Bleu Besançon.

j’achète un 2eme camescope puis un 3eme …….et maintenant 6 !!! là stop !  Je fais 6 plans différents qu’il faut mixer lors du montage. je commande les camescopes depuis mon pupitre d’enregistrement. Je fabrique tout moi même car je suis bricoleur. Les accordéonistes aiment ce que je fait et me demandent de venir enregistrer des galas pour avoir des souvenirs (je ne sais pas dire non – il suffit de me le demander). Ils ont un bon souvenir car je film tout le gala et cela me plait beaucoup malgré tout le travail qu’il y a derrière. Je travaille avec 2 ordinateurs. Je ne fais pas de commerce avec mes vidéos. C’est juste un souvenirs pour les musiciens, moi même et l’organisateur.

Une collection conséquente !

J’ai environs 2000 dvd que j’ai enregistré ,le tout répertorié et classé. J’ai 900 cd d’accordéonistes et 500 cassettes audio d’accordéon !
Je fait collection de sujet avec un accordéon (environ 400). J’avais  aussi une dizaine d’accordéons que j’ai donné à un ami accordéoniste qui c’est fait prendre au jeu du collectionneur!

J’ai beaucoup de cartes dédicacées et de nombreuses affiches et des milliers de photos que je prends lors des galas. J’aime cette ambiance ,c’est un monde conviviale et l’on se fait de nombreux amis (accordéonistes -animateurs-danseurs-organisateurs).

Pour moi l’accordéon est devenu une drogue oui mai une bonne drogue qui nous maintient en forme et nous fait un grand bien. Je fait des milliers de km tous les ans mais sans aucun regret.

Vive l’accordéon !

PIERROT   surnommé Pierrot le camescopeur 

Laisser un Avis

Seul les utilisateurs enregistré peuvent poser un avis