Chamamé, le soufflet essoufflé de Raul Barboza

On l’appelle «chamamé» ou «polka de Corrientes» du nom de la région du nord-est de l’Argentine où la musique des indiens guaranis a rencontré le schottische d’Europe centrale, la guitare des colons espagnols, l’accordéon des immigrés italiens.

http://www.mediapart.fr/club/edition/plein-suds/article/150710/chamame-le-soufflet-essouffle-de-raul-barboza

Posté on 19/07/2010
16 vues

Vous pourriez aussi aimer

Page 1 of 79